Les soirées découvertes

HUIT jeunes talents en quête d’un bouffon

Nous voici à la veille du final, du bouquet (en langage pyrotechnique). Car Samedi 2 septembre ce sera la reconnaissance que viendront chercher les lauréats de ces jeunes talents du rire sur la scène du Ciné-Théâtre. Seulement 3 bouffons à se partager entre huit artistes, çà devrait faire des étincelles.

Pour l’heure nous en sommes encore au jugement, durant deux soirées découvertes, où le jury présidé par Bruno Putzulu doit départager des humoristes sur les charbons ardents. 2 soirées interactives où le public présent a pu également donner son avis en glissant un bulletin dans l’urne disposée à la sortie de la salle de spectacle.

Des textes qui font mouche chaque fois

Edgar-Yves Monnou

Celui qui a ouvert le ban, c’est Edgar-Yves Monnou, franco-béninois, revisitant le stand-up à l’américaine, façon beau discours, joliment amené, tout en élégance, mais pas en retenue. Histoire de faire mouche à chaque fois. D’avouer d’entrée : « La tradition a été respectée, c’est toujours le noir qui meurt au début du film ».

 

Biscotte

Avec Biscotte qui ne manque pas de sel, on tombe dans un autre registre. L’univers musical très particulier de Romain Panizzi. Comme il aime le chanter : « Heureux d’être fils unique, je ne m’ennuie jamais, mais tout le temps ». Des textes un peu déjantés sur
de belles musiques, à déguster sans modération…

 

Jean-Rémi Chaize
Prix Appellation Saint-Joseph / Christian Varini 2017

Pour Jean-Rémi Chaize, “On est pas des chiens”. C’est dire ! Décortiquant notre existence et ses travers, le jeune humoriste met l’accent là où ça fait mal. À la fois touchant et extravagant, il sait rester drôle à l’envie.

 

Jérémy Vaillot

Quant à Jérémy Vaillot, la folie n’est jamais très loin. L’artiste flirte avec les lignes, aime prendre des risques, embarquer le public dans son univers loufoque et décalé.

 

Des humoristes qui piquent un peu

Mélanie Rodriguez

Vendredi, la seule femme sélectionnée pour cette édition, Mélanie Rodriguez, a ouvert les hostilités. Cette Lyonnaise se produit seule en scène et distille un humour corrosif. Si elle coiffe désormais plusieurs casquettes, avec celle de comédienne, elle n’hésite pas à renouer avec le one-woman-show, histoire d’appuyer là où ça fait mal. Son spectacle “pique un peu”, mais pas trop…

 

Cyril Iasci
Grand Prix Crédit Agricole Sud Rhône Alpes 2017 
Prix du Public Villes de Tournon sur Rhône – Tain l’Hermitage 2017

Quant à Cyril Iasci, il se met en scène, enfin plutôt son existence. Une existence qu’il qualifie de “mal ajustée”. Un spectacle dans lequel chacun peut se retrouver. Comme quoi, parfois, il suffit de faire mouche. Un drôle de guide appréciant modérément les touristes fréquentant la Sainte-Chapelle. Un guide à nul autre pareil !

 

Félix Radu

Pour Félix Radu, tout est dans le verbe. Cet émule du célèbre Raymond Devos, arrivé tout droit, du plat pays, est en quelque sorte un diplômé de la parole. C’est dire ! L’humour de ce jeune Belge est à la fois pétillant et riche… de mots bien sentis et de phrases finement ciselées. D’expliquer : « Lorsqu’on me note, j’ai les poings liés ».

 

François Guédon

Enfin, François Guédon est venu faire un tour en Saint-Joseph pour transgresser à outrance les turpitudes de l’existence. « C’est comme si Molière avait écrit “Plus belle la vie” ». Il aime, bien évidemment, susciter le rire, c’est fondamental.

 

 


30e festival – A l’année PROCHAINE !


Vous souhaitez rester informé ? Suivez notre page Facebook, ou inscrivez-vous à notre Newsletter :


Abonnez-vous à notre newsletter et restez au courant des nouvelles.