Menu Fermer

Stéphane Guillon signe son retour sur les bords du Rhône

Stephane Guillon dans « Premiers Adieux »

C’est à la Maison des Vins de Tain-l’Hermitage que les organisateurs du Festival National des Humoristes de Tournon-sur-Rhône-Tain l’Hermitage ont levé un petit bout du rideau de l’édition 2019 qui se déroulera du 22 au 31 août.

Stephane GUILLON
Grand Prix Cave de Tain 1994 
Prix Cabaret de Septembre 1994

Le président Jacky Bertrand et le directeur Laurent Sausset de Cabaret de Septembre ont annoncé, avec un plaisir certain et jubilatoire la venue le mercredi 28 août à 20h30 au Théâtre de Tournon-sur-Rhône, de Stéphane Guillon qui présentera son nouveau spectacle « Premiers adieux ».

Stéphane Guillon  retrouvera la scène qui l’a vu débuter et asseoir une grande carrière d’humoriste raflant lors de l’édition de 1994, le Grand Prix du Festival Cave de Tain et le Prix Cabaret de Septembre-Christian Varini. Son Humour noir, caustique avait fait mouche.

Acteur a ses débuts, Stéphane Guillon se tourne dans les années 90 vers l’humour, partageant les créneaux horaires d’un cabaret théâtre parisien avec Dany Boon, Djamel Debouze, Michel Muller, Jean-Luc Lemoine…

Depuis, ces « débutants » ont fait du chemin. Stéphane Guillon a poursuivi dans la voie de la polémique et de l’humour noir et du politiquement incorrect, osant dire ce que nous n’osons pas.

Une forme d’humour qui lui a valu des déboires notamment à la radio sa chronique ayant été suspendue par le patron de France Inter, Jean-Luc Hees, mais aussi à la télé, il a été viré de l’émission culte « Salut les terriens ».

Alors comme l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, Stéphane Guillon a repris le stylo pour nous faire partager son point de vue à travers un nouveau spectacle mis en scène par Muriel Cousin.

Ce spectacle permet à l’humoriste de se lâcher sur tous les sujets, l’humanitaire, la famille, la religion, la mort, la politique, Macron et son gouvernement, les Gilets jaunes… tout y passe et cela fait un bien fou. Une excellente thérapie en ces temps compliqués.

STEPHANE GUILLON dans « PERMIERS ADIEUX »

[content id=2128]

[content id=1454]